FANDOM


Voyage au Sein de FreljordModifier

La série d'histoires Voyage au Sein de Freljord est une courte série d'histoires écrite pour présenter les changements dans l'histoire de Valoran avant le lancement de la mise à jour V3.6, le patch de Freljord. Ces histoires sont écrites selon le point de vue de QuinnPortrait.png Quinn et ValorPortrait.png Valor et elles sont présentées dans le format d'un rapport de mission. [1] [2] [3] [4] [5] [6]

Chapitre I : Les AvarosansModifier

Le spectre de la guerre se dresse sur Freljord.

Cela fait des mois que les rumeurs parlent d'un conflit, dans le nord, mais Demacia ne le réalise qu'aujourd'hui. Freljord est une région divisée entre ses différentes tribus depuis des siècles, mais si ces barbares venaient à s'unir, leur assaut poserait une menace considérable sur nos frontières. Il est temps que quelqu'un fasse prendre conscience du danger à Demacia. Le prince Jarvan IVPortrait.png Jarvan m'a donné la permission d'aller rassembler des informations.

Val et moi partirons ce soir.

Voyage au Sein du Freljord 1
Camp des Avarosans, Freljord sud

J'ai toujours entendu dire que Freljord était un endroit sauvage et arriéré. Si le froid ne vous y tue pas, les habitants s'en chargeront (c'est, tout du moins, ce que disent les soldats demaciens).

Je ne m'attendais donc pas à être accueillie aussi chaleureusement dans le camp des Avarosans. S'il n'y avait pas ces montagnes enneigées à l'horizon, j'aurais pu me croire dans un ville frontalière de Demacia et non dans un bastion tribal. AshePortrait.png Ashe, souveraine des Avarosans, a clairement tiré la civilisation de Freljord vers le haut depuis le départ de notre dernier émissaire, il y a des années de cela. Ce ne sont plus des barbares dispersés, en guerre contre eux-mêmes et contre leur environnement. Non, le peuple qui vit ici a su s'adapter aux conditions difficiles de Freljord, faire pousser des céréales et bâtir les fondations d'une véritable civilisation.

Ashe est aussi diplomate qu'accueillante. Elle a les manières délicates et l'éclat de la jeunesse. Même Val l'apprécie (ce qui est fort rare). Ashe comprit bien vite que nous étions là pour proposer l'aide de Demacia, mais elle persiste à penser que'elle n'est pas nécessaire. « Nous menons chacun nos propres guerres », nous dit-elle.

Nul ne peut la contredire sur ce point, mais je sais que son peuple est divisé. Val est tendu au contact de certains d'entre eux. Il peut ressentir leur malaise. Il y a ceux qui entretiennent leurs champs et ceux qui tiennent leurs outils comme si c'étaient des armes. C'est une guerre qu'ils attendent, pas les moissons.

J'ai parlé à quelques-uns de ces hommes. Ils sont nombreux à voir Ashe comme la souveraine légitime de Freljord. Ils affirment qu'elle unira les tribus, mais je peux lire le doute dans leur regard. La peur sur le visage, ils murmurent son nom : SejuaniPortrait.png Sejuani. Chef de la tribu de la Griffe hivernale. Je sens que certains fidèles d'Ashe redoutent sa force et sa férocité.

Val et mois partirons explorer les terres de Sejuani dès l'aube. Nous évaluerons l'étendue de la menace qu'elle fait peser sur Freljord... et sur Demacia.

Chapitre II : La Griffe hivernaleModifier

Territoire de la Griffe hivernale

Plus nous avançons vers les terres de SejuaniPortrait.png Sejuani, plus le froid de Freljord est mordant. Je devrais recouvrir mes traces de pas mais le blizzard le fait à ma place. Je sais que nous ne sommes pas les bienvenus.

Près de la frontière, nous avons croisé les restes calcinés d'un village des Avarosans. Des centaines de traces de sabots partaient dans toutes les directions. Est-ce que ceux qui sont morts ici ont choisi de rester fidèles à AshePortrait.png Ashe, pris dans le piège de la Griffe hivernale ? Est-ce là l'ampleur du carnage que Sejuani peut infliger à ses ennemis ?

Je ne peux cependant expliquer ce qui a pu arriver au deuxième village avarosan que nous avons découvert. Il était simplement désert, sans aucune trace de combat. Seules les bannières des Avarosans qui flottaient encore sur leurs huttes étaient complètement déchirées. Ces gens avaient-ils fui ?

Camp de Sejuani
Voyage au Sein du Freljord 2

Val a repéré un groupe de guerriers de la Griffe hivernale non loin de là. Sans lui, je serais morte à cette heure. Nous avons esquivé leur chemin et, par chance, ils sont passés sans nous voir. Nous les avons alors suivis jusqu'au camp de Sejuani.

Ils ont rapidement été rejoints par d'autres groupes, tous portant les trophées de leurs combats : des armes, des provisions et, à ma grande surprise, des recrues. C'est à ce moment-là que j'ai compris que les habitants du deuxième village n'avaient pas fui. Ils avaient rejoint la Griffe hivernale de leur plein gré. Les fidèles les plus fervents d'Ashe avaient décrit la Griffe hivernale comme un groupe de pilleurs affamés et dépourvus de ressources, mais ce soir-là leur camp en fête croulait sous la nourriture et la boisson (surtout la boisson d'ailleurs).

Je n'ai entrevu Sejuani que pendant un court instant. Chevauchant son imposante bête de guerre, elle paraissait terriblement redoutable, mais elle avait tout de même rejoint ses hommes pour la fête. Leurs chants étaient tous à sa gloire.

Mais Sejuani n'est pas qu'une destructrice. Elle aussi cherche à unifier les tribus de Freljord et son clan grossit précisément quand les autres décident de la rejoindre.

Je ne m'attendais pas à cela. Val et moi partirons vers l'est pour y trouver des gens fidèles aux Avarosans. Si Sejuani recrute aussi facilement qu'elle détruit, le Freljord contrôlé par la Griffe hivernale posera une menace à Demacia. La tribu d'Ashe est-elle en danger ?

Chapitre III : Le Roi trollModifier

Camp de Shatterfrost, Freljord oriental

Nous nous sommes dirigés vers l'est, en laissant derrière nous les terres de SejuaniPortrait.png Sejuani. Pendant de nombreuses journées, j'ai cru qu'il ne serait pas possible de rencontrer qui que ce soir ou quoi que ce soir dans ces étendues désertiques. Freljord est tellement vide. Pas étonnant que les tribus s'affrontent pour chaque pouce de terre fertile.

Les habitants de Shatterfrost, une petite tribu passionnément fidèle à AshePortrait.png Ashe, nous a recueillis. Ils nous ont proposé quelques vivres parmi ce qui leur restait. Pas grand-chose, à vrai dire. Ils semblaient honteux de ne pas pouvoir nous en donner plus. Ils m'ont raconté que des trolls ont attaqué leurs camps et leurs villages, dérobant leurs ressources et assassinant les chasseurs. Si on imagine souvent les trolls comme des brutes stupides voyageant en petits groupes, il semblait clair que ces attaques étaient organisées. Selon un homme de la tribu, c'est le nouveau roi des trolls qui prépare les siens à la guerre.

Mais il y a une menace plus grave encore, une menace que les habitants de Shatterfrost n'osaient pas même mentionner. Ils sont terrifiés par la rumeur de la légendaires LissandraPortrait.png Sorcière de glace. Elle a attaqué les voyageurs et les chasseurs, empalant ses victimes sur des épieux de glace obscure. On dit que nul n'a survécu à sa rencontre.

Freljord oriental
Voyage au Sein du Freljord 3

Nous avons quitté Shatterfrost pour trouver d'autres alliés d'Ashe plus à l'est, mais nous avons vite dû faire face à un blizzard extrêmement puissant. Derrière ce mur de neige, je ne voyais plus rien. Val a pu voir le danger avant moi, mais j'ai tout de même pu entendre le bruit du combat porté par le vent.

Ces horribles trolls mettaient à sac un petit village non loin de là. Ils écrasaient tout ce qu'ils ne pouvaient pas emporter. Je n'ai pas pu sauver les villageois. Ils étaient déjà tous morts. Je me suis approchée le plus près possible. L'un des trolls hurla ses ordres aux autres, qui lui obéissaient, aussi maladroit soit-il. Le chef des trolls maniait un énorme bâton qui semblait avoir été taillé dans la glace. Mais même dans la tempête rugissante, il luisait d'un pouvoir surnaturel. Était-ce le TrundlePortrait.png roi troll ?

Val récupéra une bannière parmi les ruines. Cette tribu était fidèle aux Avarosans, mais personne n'était venu à leur secours. Le Freljord oriental n'est pas un endroit sûr. Ashe ne pourra jamais faire appel à des renforts dans ces régions distantes.

On dit pourtant que les Gardiens du givre, tout au nord, sont ses alliés les plus puissants. Ils ont juré depuis des temps immémoriaux de surveiller cette terre, et le nom de leur chef, Lissandra, est toujours prononcé avec grand respect parmi les peuples de Freljord. Les trolls, la Griffe hivernale et la Sorcière de glace... Ashe et Lissandra pourront-elles les retenir ?

Chapitre IV : Les Gardiens du givreModifier

Ville des Gardiens du givre, Freljord oriental

J'avais sous-estimé la difficulté du voyage. Celui-ci avait été ralenti par la neige et le froid si glacial que Val n'arrivait même plus à partir en éclaireur. Il ne nous restait presque plus de rations au moment où nous sommes arrivés aux portes de la ville des Gardiens du givre, mais les habitants nous ont accueillis comme des alliés AshePortrait.png d'Ashe et nous ont nourris généreusement.

Cet endroit n'a rien à voir avec le camp des Avarosans ou les patrouilles de SejuaniPortrait.png Sejuani. Cette ville donne l'impression d'être à la fois ancienne et récente. Les structures de pierre noire qui grimpent sur l'imposant glacier sont clairement là depuis des siècles. Comment ont-elles été construites ?

Voyage au Sein du Freljord 4

LissandraPortrait.png Lissandra, le chef des Gardiens du givre, est une femme élégante et bien élevée qui a tout à fait la carrure d'une reine. Elle me rappelle davantage la noblesse de Demacia que les barbares de Freljord, et c'est sans doute pour cela que Val ne l'apprécie guère.

Ville des Gardiens du givre, plus tard

Même si nous sommes bien traités, en qualité d'émissaires de Demacia, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Lissandra m'a très peu parlé de son alliance avec Ashe. Je lui ai également parlé de la menace posée par les trolls, mais elle est exagérée selon elle. Lissandra affirme que les Gardiens du givre sont capables d'éradiquer les trolls et de sécuriser l'est de la région, mais si tel est le cas, pourquoi n'a-t-elle pas déjà riposté ? Quand j'ai évoqué la Sorcière de glace, elle a balayé les rumeurs, affirmant que ce ne sont que des histoires pour effrayer les enfants.

Les Gardiens du givre insistent pour nous escorter à chaque instant et il y a certaines parties de la ville que nous n'avons pas le droit de visiter. Qu'est-ce qu'il ne veulent pas que nous voyons ?

Si des secrets sont cachés ici, je les trouverai. Val et moi partirons enquêter à la nuit tombée. Les gardiens ne se rendront pas compte que nous avons quitté nos quartiers.

Ville des Gardiens du givre, de nuit

Quelque chose cloche ici.

J'ai exploré discrètement la ville, Val me survolait. Cet endroit est plus étrange encore de nuit. La plupart des bâtiments sont marqués par un symbole en forme d'œil ouvert au regard fixe. Il est partout. Il surveille la ville et ceux qui s'y trouvent. Je n'aime pas être épiée.

Nous avons croisé la route d'un groupe de Gardiens du givre en pleine ville. Ils étaient agenouillés en cercle autour d'un énorme œil de pierre et récitaient des paroles mystérieuses, comme s'ils le vénéraient. Les Gardiens du givre cachent quelque chose et je suppose que c'est bien plus important qu'une alliance avec les Avarosans. Que complotent-ils ?

Je suis certaine que nous sommes observés. Nous ne sommes pas en sécurité. Val et moi allons partir... sans plus attendre.

Chapitre V : LA Sorcière de glaceModifier

Freljord oriental

Il fallait que nous quittions la ville avant l'aube. Val et moi avions découvert les secrets que les Gardiens du givre voulaient nous cacher et je ne pouvais prendre le risque qu'ils s'en rendent compte. Val a distrait les Gardiens pendant que j'ouvrais la porte principale pour me faufiler à l'extérieur. Je connaissais les risques en m'aventurant ainsi de nouveau dans Freljord : la route est longue jusqu'à Demacia et il n'y a pas de repères pour se guider, si loin dans le nord. Tous les glaciers se ressemblent, surtout dans la pénombre de la nuit.

Voyage au Sein du Freljord 5

Quelques heures après avoir laissé la ville derrière moi, j'ai senti que nous étions suivis. Val s'est envolé pour tenter une reconnaissance. En dépit de la neige, nous avons vu que quelque chose nous suivait à la trace. Nous avons accéléré, mais Val m'a vite avertie que nous perdions du terrain. La nuit est devenue plus sombre et la neige plus froide. Les ombres se déplaçaient sur les parois des glaciers comme si quelque chose s'était éveillé à l'intérieur.

Nous ne pouvions nous échapper.

Craignant pour nos vies, nous avons quitté la piste et j'ai donné mon journal à Valor : si je meurs à Freljord, il faut que mes rapports soient reçus par Jarvan IVPortrait.png Jarvan. Il s'est envolé tandis que je m'efforçais d'échapper à la chose qui me traquait.

Une forme a émergé de la pénombre : une grande figure flottant au-dessus de la glace. Il y avait quelque chose de vaguement humain dans la silhouette, mais ce n'était qu'une apparence. Elle restait absolument impassible tout en glissant silencieusement vers moi. Sous elle, des éclats impies de glace noire surgissaient du sol. Le froid qui émanait d'elle faillit stopper mes battements cardiaques. Je n'avais jamais ressenti une terreur pareille.

La silhouette a ralenti et a hésité quand elle a approché de ma cachette. M'avait-elle vue ? Je n'en suis pas certaine. Elle s'est finalement détournée et a disparu dans la nuit. Les ombres sur la glace ont disparu avec elle. M'a-t-elle épargnée ?

Val va bien. Il survolait la scène. Je me demande s'il n'aurait pas, en cas de besoin, combattu jusqu'à la mort plutôt que de porter mes rapports à Demacia (il est très obstiné).

Mes mains tremblent tandis que j'écris ces lignes, et ce n'est pas de froid. La Sorcière de glace n'est donc pas qu'une légende pour effrayer les enfants. J'ai vu ici tout ce que j'avais à voir, et quand j'aurai parcouru assez de chemin vers le sud, j'écrirai mon ultime rapport. Il est temps de rentrer à la maison.

Chapitre VI : La fin de la routeModifier

Freljord sud

Enfin, nous rentrons. Ce fut un long voyage, et j'ai hâte de revoir Demacia.

J'ai commencé à préparer un rapport complet sur les tensions internes de Freljord pour Jarvan IVPortrait.png Jarvan. Je pense que mes conclusions le surprendront. Il se passe bien plus de choses à Freljord que Demacia ne le pense, et la menace de guerre est très réelle. AshePortrait.png Ashe me semble visionnaire, mais toutes les tribus de Freljord ne souhaitent pas s'unir sous son commandement. Certains l'ont abandonnée pour se rallier à SejuaniPortrait.png Sejuani, une guerrière dont la férocité et la puissance sont devenues légendaires dans la région. Je n'ai rien pour le prouver, mais LissandraPortrait.png Lissandra me paraît être un troisième acteur à ne pas mépriser. Les Gardiens du givre sont mystérieux, isolés, et ils ont à l'évidence leurs propres ambitions. Un Freljord uni sous la couronne de Sejuani ou de Lissandra représenterait une vraie menace pour Demacia, et peut-être même pour tout Valoran.

Ce qui se passera ensuite pourrait être le déclencheur de la guerre qui engloutira le monde. Sachant ce que j'ai appris, je pense pouvoir affirmer que nous regarderons tout cela de près.

RéférencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .